// vous lisez...

Points de Vue

Remise des Marianne d’Or du développement durable

Créées il y a plus de 25 ans par Alain Trampoglieri, les Marianne d’Or récompensent l’innovation, la bonne gestion et le dynamisme des collectivités locales et de leurs élus.

La distinction est remise chaque année à une phalange d’édiles triés sur le volet pour l’exemplarité de leur action.

Marianne-d-or

Emus et fiers, ils reçoivent leur trophée au cours d’une manifestation prestigieuse et bon enfant réglée par Alain Trampoglieri, impeccable maître de cérémonie tour à tour taquin et enjôleur, facétieux et grondeur, roublard et faux naïf ; mais surtout passionné par la démocratie locale et ses acteurs.

Depuis trois ans, cette Marianne toute d’or et de galbes, brillant objet de désir des élus de nos territoires, s’est mise au vert. Signe des temps et marque de l’importance grandissante de la protection de l’environnement dans l’action locale : une « Marianne d’or du développement durable » a vu le jour.

Les lauréats de cette Marianne, aussi dorée que l’autre mais symboliquement éclatante de verdeur, ont eu droit le 16 décembre au grand amphithéâtre du Conseil Economique, Social et Environnemental. Soit la troisième assemblée constitutionnelle de la République, et la seule à disposer dans son intitulé d’un vocable « green ».

Nénuphars

Ils ont été accueillis par le président du CESE, Jacques Dermagne, et le ministre de l’Industrie Christian Estrosi.

Des enfants d’une école primaire de Sarcelles – ville récompensée pour recycler les papiers scolaires à des fins de travaux artistiques en classe – avaient pris d’assaut l’estrade de l’hémicycle et ont ainsi dominé les débats de leurs jeunes têtes (blondes ou non). Christian Estrosi s’est vu remettre par M. Trampoglieri, Père Noël sans barbe, une superbe maquette de l’A 380. Air France a reçu une Marianne d’or du développement durable. Le maire de Camembert, dieu vivant au Japon et qui fit naguère de l’ombre à Henry Kissinger dans un Concorde, a été ovationné. Un de ses collègues a été récompensé pour avoir, non pas diminué, mais supprimé les impôts communaux (et la paperasse qui va avec) … Le maire de Beaune a reçu une Marianne d’or du développement durable pour la bonne gestion environnementale de la vigne dans son fief, mais il n’a pas fait servir le Bourgogne pour fêter son trophée. Le maire d’Antibes, Jean Leonetti, artisan de la grande loi sur la fin de vie (j’avais eu l’honneur d’être commissaire du gouvernement à l’Assemblée Nationale lors de son adoption en 2004), a lui aussi reçu des mains de « Trampo » sa Marianne verte. J’en passe et des meilleures …

Marianne-d-or

A l’heure du sommet de Copenhague, cette initiative arrive à point nommé. Et son éclat démontre, s’il en était besoin, que la protection de l’environnement est aussi l’affaire des collectivités locales.

Puisse la belle Marianne d’Or continuer longtemps à avoir la main verte !

www.alaintrampo.com

Marianne-d-or

Discussion

Aucun commentaire pour “Remise des Marianne d’Or du développement durable”

Poster un commentaire